bien vivre le changement de saison

La nature, telle qu’on la connaît, est cyclique. L’ensemble de ce qui nous constitue et de ce qui constitue notre environnement l’est également. Ces cycles nous permettent tout d’abord de nous régénérer pour ensuite nous développer et nous faire vivre

Lorsqu’un changement de saison a lieu, un nouveau cycle se met en route. Ainsi, nous voyons des modifications sur l’environnement, sur la faune et la flore, mais aussi sur notre état général. De ce fait, notre organisme et notre mental doivent se préparer au changement de saison

Le changement de saison et ses effets sur notre système

Notre Terre est constituée de 4 saisons : le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. Ces 4 saisons se rattachent à des éléments biologiques précis tels que la météo, le climat ou encore la récolte. En effet, la saisonnalité s’observe également sur les dons que nous recevons de la Terre : les fruits, les légumes, les herbes ou encore les fleurs.  

Lorsque nous changeons de saison, c’est tout notre système cyclique qui change : le chaud ou le froid s’installent, la pluie ou le soleil se manifestent, l’air est plus ou moins agréable… Notre système corporel est particulièrement touché par le changement de saison. 

Le corps face au changement de saison

Notre rythme circadien est le premier touché par la saisonnalité. En effet, il s’agit du fonctionnement biologique de notre système de veille. Notre système de veille correspond notamment aux périodes pendant lesquelles nous sommes en éveil, et celles où nous dormons. Avec le changement de saison, les journées raccourcissent ou rallongent, ce qui perturbe profondément notre horloge interne. En ce sens, l’ensemble de nos hormones se retrouvent bousculées, notamment celles qui s’activent avec la présence ou non d’ensoleillement : la sérotonine et la mélatonine

Bien sûr, le rythme circadien n’est pas le seul élément corporel touché par le changement de saison. Notre appétit, notre système digestif, nos humeurs ou encore notre activité physique sont profondément perturbés. 

Il est clair qu’un changement aussi fort que celui-ci est très peu pris au sérieux. Et pour cause, notre capacité d’adaptation nous permet de faire abstraction du changement de saison qui apparaît 4 fois par an, chaque année de notre vie. Dans un sens, nous inhibons ces événements qui nous semblent si évidents et si peu transformateurs. Pourtant, la saisonnalité fait partie des changements les plus importants pour notre corps et notre esprit. 

Pourquoi se préparer au changement de saison ?

D’un point de vue psychologique et émotionnel, un changement est un événement transformateur qui peut devenir traumatique. Bien sûr, la saisonnalité n’affecte pas forcément votre survie au sens large du terme. Cependant, nos émotions et notre état d’esprit peuvent largement être atteints par le changement de saison. 

C’est bien connu : l’hiver est morose, sombre et triste. L’été, en revanche, est joyeux, solaire et plein de vie ! 

Et si nous changions notre angle de vue ? 

Le printemps

La saison du printemps est une saison de renaissance. Elle fait suite à l’hiver qui, nous le verrons ultérieurement, est une saison de repli sur soi. Pendant le printemps, nous ouvrons le champ des possibles et nous prenons un nouveau départ : intentions nouvelles, ménage de printemps… Ce changement n’est plus seulement un événement récurrent : il devient une envie, un besoin. Sans nous en rendre compte, nous entrons dans une énergie de renouveau, de profonde transformation. Les journées commencent à rallonger et le soleil sort de sa cachette. C’est l’heure de la mise au point, de l’état des lieux, le nouveau cycle commence

L’été

En été, nous sommes tous très joyeux en général. Le soleil n’a jamais été aussi présent, les fortes chaleurs nous mettent à l’épreuve mais nous prenons plaisir à sentir ce réchauffement de l’air sur notre peau. C’est la saison du bien-être, du lâcher prise, du farniente ! C’est la période de l’année pendant laquelle nous nous ouvrons plus facilement à la détente, à la pause, à la relaxation… En bref : l’été, c’est synonyme de vacances. C’est aussi une saison dédiée à l’hydratation du corps, parce que nous manquons d’eau avec la chaleur environnante. S’hydrater pour faire circuler l’énergie, profiter de se poser et de se régénérer avant la rentrée… C’est à ça que nous sert l’été ! 

changement de saison

L’automne 

L’été est fini, les journées raccourcissent et les températures s’adoucissent. C’est l’heure de la préparation à un temps d’hibernation qui arrivera prochainement. Pendant l’automne, notre corps a besoin de force et de repos. Nous sommes en pleine phase de transition entre l’éveil intense et l’arrêt profond. L’automne est une saison de retrouvailles avec soi-même, avec son for intérieur, avec son espace de vie. C’est le moment de la rentrée également, donc cette saison peut facilement représenter le changement d’habitudes ou d’hygiène de vie. Nous reprenons un rythme cyclique et régulier dans nos activités personnelles et professionnelles, nous entamons une nouvelle ère qui nécessite de prendre du temps pour soi.

L’hiver

C’est la dernière saison du cycle. Elle représente le calme, le ralentissement voire l’arrêt complet de notre système. C’est le moment du repli sur soi, du repos intense et de l’introspection. Malgré les fêtes de fin d’année qui bercent l’hiver, l’heure est à la douceur et au calme. L’ensemble de la nature est au repos, les animaux s’ancrent dans leur tanière, les arbres sont morts et attendent la renaissance de leurs bourgeons, le silence règne à l’extérieur. Pour nous, êtres humains, notre organisme est plus fragile car il se met également en veille. C’est pourquoi ce changement de saison pousse à l’introspection, il faut prendre soin de soi. 

Comment bien vivre le changement de saison ?

En fonction de la saison qu’on laisse et de celle qu’on accueille, les étapes de préparation au changement sont différentes. En revanche, la clé commune, l’élément qui relie l’ensemble de ces saisons est l’écoute de soi. Qu’il s’agisse de notre santé physique ou mentale, l’important est de prendre le temps de s’écouter et d’observer comment fonctionne notre corps. S’inspirer de l’extérieur est tout aussi pertinent : lorsque les arbres se reposent en hiver, il est certainement temps de faire de même. Quand les fleurs sont en pleine éclosion au printemps, pourquoi ne pas faire éclore nos projets et nos désirs ? En d’autres termes, la nature est bien faite et nous aide à prendre conscience du changement perpétuel que vivront notre âme et notre corps. 

Pour conclure, les saisons se ressentent en soi tout en s’observant sur l’environnement. Elles sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme et de notre survie. Nous sommes les “enfants de la Terre”, ses cycles sont aussi les nôtres. Vivre au rythme des saisons, c’est suivre le mouvement naturel plutôt que d’aller à son encontre. Pour vivre un changement, qu’il soit saisonnier ou non, la boost-thérapie intensive est ce qu’il y a de mieux. Dans une véritable volonté d’accompagnement individuel et personnalisé, nous partons de votre problématique pour créer ce changement, l’initier et le développer jusqu’à ce qu’il soit parfaitement ancré en vous. Si vous ressentez le besoin de mettre en place un changement, contactons-nous.