Hypnose lieu ressource

Depuis quelques années, l’hypnose connaît un engouement considérable auprès des personnes en quête de sens et de développement personnel. Toutefois, beaucoup de doutes persistent chez certains individus. L’hypnose telle qu’on la perçoit à la télévision ou dans les salles de spectacles n’est pas celle que l’on utilise en thérapie. Et c’est à travers différentes formes d’hypnose que l’on accède à son intérêt principal : un état de conscience modifié pour puiser en nous des réponses, des solutions ou encore des soins. 

Les fondements de l’hypnose 

Aujourd’hui, nous connaissons plusieurs types d’hypnose à visée thérapeutique ou médicale : 

  • L’hypnothérapie : utilisée principalement en psychothérapie pour faire avancer le patient dans son travail thérapeutique ; 
  • L’hypnosédation : bien qu’elle soit rare, cette forme d’hypnose s’utilise pour faire passer le corps en mode sédation naturelle. Certains actes chirurgicaux se font avec une anesthésie issue de l’hypnosédation, c’est-à-dire sans anesthésie médicale ; 
  • L’hypnoanalgésie : cette forme d’hypnose aide à soulager la douleur, à apaiser les souffrances physiques. 

Une séance d’hypnose se compose de suggestions orales directes ou indirectes faites par le thérapeute. Par sa voix, il va guider votre inconscient vers des situations définies à l’aide de métaphores ou de symboles. C’est par ce chemin que le patient atteint un état de conscience modifié comme il pourrait l’atteindre à travers une méditation ou une séance de lampe PandoraStar

Grâce à l’accès direct à cet état de conscience différent et léger, le patient peut puiser en lui pour trouver des ressources indispensables dans le changement d’une situation, l’accès à un objectif ou encore la modification d’une perception comme la souffrance ou la phobie. 

L’hypnose Ericksonienne

Étant la plus connue et la plus utilisée en hypnose thérapeutique, l’hypnose ericksonienne se fonde sur la suggestion mentale. La proposition d’images rassurantes et bienveillantes se fait  grâce à un vocabulaire très précis et symbolique ayant pour but d’apaiser et de guider le patient vers un imaginaire qui lui est familier et sécuritaire. L’attention du patient se focalise sur une image mentale précise comme un paysage ou un lieu ressource afin d’accéder à l’état de conscience modifié. À partir du moment où l’individu se retrouve dans son environnement ressource, son imaginaire, nous pouvons considérer qu’il est en état d’hypnose. 

Pour dresser une représentation plus simple et familière de l’état de conscience modifié par l’hypnose, nous pouvons prendre l’exemple de la lecture. Lorsqu’on lit un livre, on focalise son cerveau et sa conscience sur un élément extérieur qui nous plonge dans une imagination débordante. On visualise les décors, l’apparence des personnages, leurs accessoires voire même leurs voix. On se concentre sur un monde imaginaire que nous sommes en train de créer tout en étant bien dans l’instant présent. En revanche, c’est notre attention au monde réel qui change car notre conscience est stimulée par un autre élément prioritaire : l’imaginaire

L’hypnose ericksonienne s’utilise principalement pour traiter des douleurs physiques, apaiser le stress ou l’anxiété, mais aussi supprimer une addiction comme le tabac. 

Hypnose comment ça marche

L’hypnose et son fonctionnement

L’état hypnotique modifie la conscience sans pour autant être un état de sommeil ou de veille. La personne profitant d’une séance d’hypnose ne s’endort pas. Elle reste bien ancrée dans l’instant présent tout en permettant à son inconscient de prendre le dessus et de se révéler. Contrairement à ce que l’on peut croire, l’inconscient maîtrise déjà une grande partie de nos comportements quotidiens. Il permet : 

  • aux poumons de respirer ; 
  • au coeur de battre ; 
  • au système digestif de digérer nos aliments ;
  • à nos jambes de marcher et de nous maintenir en équilibre.

En bref, nos agissements vitaux sont orchestrés par l’inconscient car il actionne tous les comportements automatiques du corps. La conscience, quant à elle, est plus limitée mais tout aussi essentielle. Elle permet à chaque individu de percevoir l’espace et le temps de façon concrète comme les sens corporels, le temps qui passe ou encore les précautions à prendre pour maintenir le corps en sécurité. 

En état d’hypnose, cette perception de temps et d’espace est différente. L’inconscient prend le dessus, ce qui modifie les ressentis du corps et du temps qui passe. Quand on est en état d’hypnose, les sensations les plus fréquentes sont la détente, le bien-être, l’apaisement. Lorsque la conscience se modifie ou s’élargit, on parle également de perceptions sensorielles : on peut percevoir des sons, des odeurs, des images très précises. 

Par ailleurs, c’est grâce à cet état de conscience que l’hypnose agit sur la douleur. Les suggestions peuvent se focaliser sur la souffrance afin de proposer à l’inconscient de la réduire en utilisant l’imaginaire, comme dans un rêve. En acceptant la suggestion de l’hypnothérapeute, le patient peut voir et ressentir une différence sur sa douleur. 

Comment se déroule une séance ?

Le processus d’une séance en hypnose thérapeutique débute par une prise de contact entre le patient et le praticien. À travers cet échange verbal, nous définissons le type de travail, les objectifs et le processus en lui-même. 

Après cet échange commence l’induction. Il s’agit de l’instant ou le praticien propose au patient de se mettre en état d’accueil et d’imaginer un environnement qui lui correspond pour susciter l’état d’hypnose

Une fois la phase thérapeutique enclenchée, le praticien commence les suggestions d’images et de métaphores pour aider le patient à modifier progressivement sa perception de la réalité. La conscience se modifie, l’inconscient prend la première place et le patient quitte ses freins

Une fois la séance terminée, le patient revient dans l’ici et maintenant, ce que l’on appelle un retour à l’état de conscience ordinaire. Il reprend peu à peu contact avec l’environnement qui l’entoure dans notre réalité, les bruits environnants, les sensations physiques, les odeurs puis la vision de ce qui l’entoure lorsqu’il rouvre les yeux. 

Au fil des séances, le patient apprend à connaître sa nouvelle réalité et apprivoise son environnement ressource pour créer un véritable vécu hypnotique. L’objectif étant d’accéder aux besoins du patient pendant les séances et de lui permettre d’atteindre sa réalité hypnotique de façon autonome dans son quotidien. En définitive, l’hypnose vise à aider le patient dans la gestion de ses émotions et de ses douleurs.